AIDE AUX SINISTRES DE "JADE"

Publié le par Président de l'Amicale RAZANAMANGA

Budget de secours débloqué

 article de l'express de Mada du 15 avril 2009

 

De l’espoir pour les sinistrés. Pour pouvoir secourir les victimes du passage de la tempête Jade, l'État a accéléré le déblocage des fonds destinés à cet effet. « Aucune inquiétude n'est de mise pour l'instant concernant la participation de l'État, car le financement pour les secours d'urgence est déjà disponible. La Haute autorité de la transition a fait le nécessaire », explique Louis de Gonzague Rakotondrainy, nouveau secrétaire exécutif du Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC).

Il affirme que les districts touchés par le cyclone Jade reçevront bientôt leur part de riz, à raison d'une tonne par district. La distribution se fera à partir de ce jour dans les districts de Soanierana-Ivongo, Maroantsetra, Mananara Nord, Manakara, Mananjary, Nosy Varika, Mampikony et d’autres.

« Le riz sera acheté sur place pour éviter tout problème de transport. Quant aux matériels de réhabilitation tels que le ciment ou la tôle, le BNGRC les acheminera vers les zones sinistrées en fonction des besoins », ajoute Raymond Randriatahina, adjoint du BNGRC.

À hier, le bilan de la tempête tropicale était de 10 morts et de 37 126 sinistrés.




NDLR; J'ai eu Frédéric au téléphone ce matin (18 Avril 2008).
Il n' a pas entendu parlé de ces aides, il va se renseigner.
Jocelyn (le commerçant qui est en face de la " Case RAZANAMANGA" à FIADANANA) est passé le voir à MANANAJARY et lui a fait part des dégats causés par JADE dans la région de FIADANANA. Ils n'ont pas trop souffert du vent ( FIADANANA étant protégé par des montagnes) mais ils ont eu droit à des inondations;
le centre de santé de FIADANANA a été innondé à cause de la crue du cours d'eau qui passe en bout du terrain de la case RAZANAMANGA et en bas du centre de santé.
Le médecin et sa famille se sont réfugiés, le temps que l'eau descende, à la case RAZANAMANGA. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article