Premiéres infos sur JADE

Publié le par Président de l'Amicale RAZANAMANGA

Merci à Michel BOISARD qui nous retransmet les infos....



 
Article de l'expressmada

Dépression tropicale

Jade fait trois morts et 800 sinistrés

Le premier bilan de Jade s'avère lourd. Trois morts à Mampikony et plus de 800 sinistrés à Mananara-Nord. Un bilan provisoire qui risque de s’aggraver.

 

Le passage de Jade, devenu dépression tropicale, a été meurtrier à Mampikony. Trois morts ont été déplorés dans ce district selon les informations officielles recueillies auprès du bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC).

« Ces morts dont une mère et deux enfants ont été victimes de l'effondrement de leurs maisons dans le fokontany d'Antanambao I. Le père s'est blessé à une jambe », raconte une commerçante originaire de Mampikony jointe au téléphone. Selon elle, toute la ville a été arrosée par des pluies torrentielles durant toute la journée d'hier.

Par conséquent, la route nationale 6 est coupée à Antanetilava, entre Mampikony et Port-Bergé, où un pont a été endommagé. Ce pont avait été affecté durant le passage des cyclones Ivan et Fame. Un autre bilan lourd est enregistré à Mananara Nord qui compte jusqu'à hier 539 sinistrés.

Les dégâts

Trois quartiers sont inondés et près de 185 maisons sous les eaux. Un peu plus au nord, à partir du village d’Ambohitravalalana jusqu’à Antalaha, les premières estimations parlent d’une destruction de l’ordre de 20% à cause de la montée des eaux.

« Les communes environnantes sont les plus frappées. L'évaluation est en cours. Pour le centre-ville, nous enregistrons jusqu'à 10% de destruction », explique Aimé Razafindradoda, responsable d'encadrement dans ce district. Il affirme que la montée des eaux persistait dans la journée d'hier.

Dans le district de Port-Bergé, 184 sinistrés sont dénombrés suite à l'inondation de 40 maisons dans la commune rurale d’Andranomeva. Dans le district de Moramanga, 100 personnes sont sans-abris dans la commune d'Andasibe.

Pour Sainte-Marie, quatre maisons ont été décoiffées, la majorité des cultures sont inondées. Un bateau a été projeté contre la digue poussé par les vagues. « Seule la montée des eaux s'observe dans le centre-ville », explique Lamamy, un responsable d'une Organisation non gouvernementale (ONG) à Brickaville.


Article de l'info Réunion

Le bilan est encore provisoire. Jade est entré par la côte Nord-Est de Madagascar, au niveau D’Antalaha. Dans les environs de cette région, on estime à 20% le nombre de maisons totalement détruites par les avalasses. 8 personnes dont 3 membres d’une même famille ont perdu la vie dans l’effondrement du toit de leur habitation. Il s’agit d’une mère et de ses deux enfants.

Le météore est entré par la presqu’île de Masoala au sud d’Antalaha. Les vents moyens ont tout de suite frôlé les 100km/h, avec des pointes pouvant atteindre les 160.

 

Selon les journaux locaux, les services de secours nationaux déjà limités ont du mal à coordonner leurs actions. À cause notamment des troubles politiques immobilisant l’Etat depuis plusieurs semaines.


Une mère de famille et ses deux enfants ont perdu la vie dans la ville de Mampikony. Le toit de leur maison s’est effondré sur eux. 

Plusieurs milliers de Malgaches sont actuellement privés d’électricité. Des poteaux électriques ont été arrachés comme de vulgaires fétus de paille dans la ville de Jirana.

C’est Antalaha et les 80 Km à la ronde qui ont le plus souffert. Selon les ONG sur place, les autorités sont encore en train d’évaluer les dégâts. 

Le bilan de 8 morts et 1200 sinistrés devrait être revu à la hausse dans les jours prochains.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article